Particuliers Protéger un proche en situation de handicap


Le handicap doit faire l’objet d’une attention particulière

La situation de handicap engendre un redoutable effet de ciseaux : des dépenses accrues et des revenus inexistants ou limités. Face à cette situation, la tentation de réserver à l’enfant handicapé une part plus importante du patrimoine est légitime. Mais pas nécessairement opportune.


Des subventions sous condition de ressources


Lorsque le handicap ne permet pas de pratiquer une activité professionnelle, des subventions spécifiques existent. Or une partie d’entre elles est constituée d’avances remboursables en cas de changement de situation financière du bénéficiaire. Dans ces conditions, favoriser l’enfant en situation de handicap peut s’avérer contre-productif.


Attention !

Faire bénéficier à un enfant handicapé de revenus complémentaires peut générer une diminution des prestations accordées sous condition de ressources, comme l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) ou la PCH (Prestation de Compensation du Handicap). Une réalité à prendre en compte !



La transmission du patrimoine doit intégrer plusieurs facteurs


La solution peut consister, quand c’est possible, à favoriser dans l’héritage les autres enfants, qui auront ensuite pour mission d’aider leur frère ou sœur handicapé(e). Il est aussi préférable d’opter pour des placements à capitalisation pour éviter tout revenu supplémentaire. 

 

Notre connaissance pointue des problématiques patrimoniales et fiscales vous permettra de trouver avec votre conseiller le dispositif le plus avantageux dans votre contexte spécifique. Notre approche d’un conseil sur-mesure sur le long terme vous offre les choix les plus judicieux.

 

 Découvrez la tribune de Valérie Bentz sur le sujet


Rencontrer un conseiller

Nous contacter